Images de page
PDF
ePub

CONSTANTINE.

TYPOGRAPHIE L. ARNOLET.

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][graphic][subsumed][ocr errors]

CONSTANTINE
L. ARNOLET, Libraire-Editeur, rue du Palais

ALGER
BASTIDE, LIBRAIRE-ÉDITEOR

Place do Gouvernomont

PARIS
CHALLAMEL AINÉ, ÉDITEUR

30, rue des Boulangers

1872

TO NEW YORK PUBLIC TRASY 252353A

ASTOR, LONX AND TILDEN FOUNDATIONS R

19:20 L

AVANT-PROPOS

L'année dernière, les préoccupations de la lulle entre.. la France et son implacable ennemi nous avaient imposé un retard dans la publication du xive volume, qui n'a été livré au public que dans le courant de l'année 1871. Mais alors est survenue celle triste et lamentable insurreclion arabe, qui, à un moment donné, pouvait avoir de bien terribles conséquences pour le pays. Quant à nous, elle a eu pour résultat de nous priver de la plupart de nos collaborateurs, qui lous, civils ou militaires, avaient les yeux fixés sur les événements du jour, el ne se préoccupaient guère de l'Histoire ancienne et des monuments qui nous l'avaient transmise. La Société, prenant en considération cette situation, a décidé, dans sa séance du 27 avril, qu'il ne serait publié qu'un seul volume pour les deux années, el que celui que nous présentons aujourd'hui (xve vol., 5e de la nouvelle série) porterait la date de 1871-1872.

L'intérêt tout particulier qui s'allache encore en ce moment à tout ce qui concerne celle insurrection formidable de 1871, nous a fait un devoir de rechercher et d'accueillir l'histoire des villes et des tribus qui en ont élé le foyer, et de donner à ces études une plus large place que d'ordinaire. Notre savant et consciencieux secrétaire, qui vient de faire une longue et pénible campa

VI

gne dans tout le pays insurgé, nous donne, avec son talent ordinaire, des détails historiques sur les villes de Setif, Bordj-bou-Arreridj, Msila et Bou-Såda; il nous montre le développement de celle famille des Mokrani, dont le dernier chef a été l'instigateur du soulèvement des Arabes.

Les événements de ces dernières années ont aussi inspiré un autre de nos collaborateurs, M. Ernest Mercier, qui, après des recherches minutieuses et savantes, nous parle des révoltes el des dévaslations des deux IbnR’anïa (1184-1233).

Notre volume contient encore deux leltres adressées au Ministre de l'Instruction publique : l’une concernant les silex taillés que notre collègne, M. Féraud, découvrit dans le sud de la province, et l'autre, dans laquelle il nous fait la description de la statue de Bacchus, dont nous donnons ci-joint la reproduction, et qui a été trouvée dans les fouilles à Constantine même.

Enfin, M. Poulle, avec sa sagacité et son érudition ordinaires, fournit l'explication des quelques inscriptions qui nous sont parvenues pendant le cours de l'impression de ce volume.

Une publication comme celle que fait la Société archéologique de Conslantine, n'est pas une de ces cuvres qui jeltent, dès les premiers jours, un vif éclat el altirent vers elles les regards de tous; il lui faut le temps pour se faire connaître et apprécier. Aussi, ses débuts ont été modestes et obscurs. Mais vingt ans d'existence et de travaux lui ont valu un rang et un renom parmi les sociétés de France et de l'Étranger. Le noinbre des

« PrécédentContinuer »