Le vieil homme et la mer

Couverture
Editions Gallimard - 160 pages
19 Avis
'Tu veux ma mort, poisson, pensa le vieux. C'est ton droit. Camarade, je n'ai jamais rien vu de plus grand, ni de plus noble, ni de plus calme, ni de plus beau que toi. Allez, vas-y, tue-moi. Ça m'est égal lequel de nous deux qui tue l'autre. Qu'est-ce que je raconte ? pensa-t-il. Voilà que je déraille. Faut garder la tête froide. Garde la tête froide et endure ton mal comme un homme. Ou comme un poisson.'

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Avis des utilisateurs

5 étoiles
16
4 étoiles
1
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
1

Le Vieil Homme et la Mer

Avis d'utilisateur  - Marti94 - Babelio

Le Vieil Homme et la Mer par Ernest Hemingway Étudié au collège, c'est à dire il y a fort longtemps, je me souviens encore du choc de lecture de ce court récit a valeur de symbole. Il décrit le ... Consulter l'avis complet

Le Vieil Homme et la Mer

Avis d'utilisateur  - ahasverus - Babelio

Le Vieil Homme et la Mer par Ernest Hemingway "La plupart des pêcheurs se moquèrent du vieux, mais cela ne l'irrita nullement. Les autres vieux le regardaient et se sentaient tristes". Le vieil ... Consulter l'avis complet

Autres éditions - Tout afficher

À propos de l'auteur (2012)

Ernest Hemingway est né en 1899 à Oak Park, près de Chicago. Il passa tous les étés de sa jeunesse en plein bois, au bord du lac Michigan. En 1917, il entre au Kansas City Star comme reporter. Il s'engage en 1918 comme ambulancier de la Croix-Rouge sur le front italien. Après la guerre, Hemingway reprend en Europe son métier de journaliste. En 1936, il devient correspondant auprès de l'armée républicaine en Espagne. Il fait la guerre de 1939 à 1945, participe à la Libération de Paris avec la division Leclerc, puis continue à voyager : Cuba, l'Italie, l'Espagne. En 1954, Hemingway reçoit le prix Nobel de littérature. En 1961, il met fin à ses jours.

Informations bibliographiques