Images de page
PDF
ePub

» Le royaume fondé dans le Taberestan et le Dilem par fes missionnaires chtites;

» Les dynasties fondées dans le Hidjaz par les descendants d'Ali;

» De plus, la dynastie que les Oméïades, rivaux des Abbaeides, fondèrent en Espagne,

Et les autres dynasties et petits états qui se formò rent en ee même pays.

» Ensuite nous ferons l'histoire des partisans que les Abba eides trouvèrent en divers lieux parmi les Arabes, ce qui nous mènera à traiter

» Des Aghlebites de l'Ifrikïa,
» Des Hamdanides de la Syrie,
» Des Beni-Mocalled de Mosul,
» Des Beni-Saleh-Ibn-Kilab d'Alep,
>> Des Beni-Morouan de Diar-Bekr,
» Des Beni-Aced d'El-Hilla,
» Des Beni-Ziad du Yémen
» Et des Beni-Houd de l'Espagne.

» Nous indiquerons ensuite les dynasties qui reconnurent Paulorité des Falemides, savoir :

Les Beni-Soleim du Yémen, >> Les Beni-Abi-'l-Hacen-el-Kelbi de la Sicile » Et les Sanhadja du Maghreb.

Alors nous parlerons des dynasties non arabes qui obéissaient aux Abbacides, savoir :

> Les Toulounides de l'Egypte, » Leurs successeurs, les Beni-Toghedj, » Les Soffarides de la Perse et de Sidjestan, » Les Samanides de la Transoxiane, » Les Beni-Soboktiguin de Ghazna et du Khoraçan, >> Les Ghourides de Ghazna et de l'Inde » Et les Beni-Khachenouïa, famille kurde établie en Khoraçan.

» Nous serons ensuite connaître l'histoire des deux grandes dynasties qui remplacèrent celle des Arabes, savoir :

» Les Bouides du Dilem et

» Les Turcs seldjoukides.

» Puis, nous traiterons des rois seldjoukides qui élablirent leur indépendance en divers lieux, tels quo :

» Les Beni-Toghdikîn en Syrie, » Les Beni-Cotloumich en Asie-Mineure, » Les Beni-Kharizm-Chah en Irac-el-Adjem et les pays d'au

delà, » Les Beni-Socman à Khalat, en Arménie, » Les Ortokides à Maredin, » Les Beni-Zingui en Syrie, » Les Turcs [Aroubides), successeurs de ceux-ci, » Et les Beni-Reçoul en Yémen.

» A la suite de ces notices, nous raconterons l'histoire des Tatars-Turcs qui attaquèrent l'empire de l'islamisme et qui renversèrent le khalifat des Abbacides. Convertis ensuite à la vraie foi, ils fondèrent plusieurs dynasties dont nous aurons à parler, savoir :

» Les Beni-Houlagou en Irac, » Les Beni-Douchi-Khan dans les contrées septentrionales, » Les Beni-Artena en Roum (Asie Mineure),

» Les Beni-Cheikh-Hacen, successeurs des Beni-Houlagou à à Baghdad et à Tauris,

» Les Mozafferides à Ispahan, à Chiraz et en Kirman,

» Les Beni-Othman (Ottomans), rois turcomans qui remplacèrent les Beni-Artena en Roum et dans les pays d'au-delà.

. » Ensuite nous aborderons l'histoire des Arabes de la

quatrième race, c'est-à-dire les ARABES BARBARISANTS", et nous parlerons des empires nomades qu'ils parvinrent à établir en Occident et en Orient. Nous finirons notre ouvrage par l'histoire des Berbères et des empires qu'ils fondèrent en Maghreb, sujet primitis de notre travail. »

Ce vaste recueil de considérations philosophiques et de notices historiques, se compose ordinairement de sept volumes manuscrits dont

4 Voy. pages 6 et 7 de ce volome.

Le 1 or renferme les Prolegomènes historiques et le premier

livre; Le 2e renferme la 4.00, la 2° et une partie de la 3e section du

second livre; Les 3o, 4o et 5e volumes renferment la suite et fin de la 3e

section du second livre; ^ Le 6e renferme la 4° section du second livre et la 1re partie du

troisième livre; Le 70 contient la fin du troisième livre et l'autobiographie.

La portion de l'ouvrage que M. le Ministre de la guerre a fait imprimer à Alger", et dont on donne ici la traduction, se compose de la 4° section du Second livre renfermant l'histoire des Arabes barbarisants, les deux parties du Troisième livre, lequel est spécialement consacré à l'histoire des Berbères.

La Quatrième section fait connaître l'histoire des tribus arabes de l'Afrique septentrionale ; le Troisième livre renferme l'Histoire des Berbères, peuple qui, depuis la plus haute antiquité, habite le même pays. Dans cette partie de son ouvrage, l'auteur

pas un récit chronologiquement régulier des événements qui eurent lieu en Barbarie, mais bien une histoire généalogique de la grande race indigène qui y domina pendant plusieurs siècles. Après avoir discuté l'origine et indiqué la filiation de toutes les tribus berbères, il consacre un article à chacune d'elles, et si un de ces peuples réussit à fonder un empire, il raconte alors l'histoire des princes qui y exercèrent le pouvoir. Ce fut en suivant un plan à peu près semblable que l'illustre Deguignes rédigea la grande et savante histoire des nations orientales qui porte le titre d'Histoire générale des Huns. Un pareil système a pour résultat de briser la chaîne chronologique de l'histoire et d'en déplacer les anneaux, ou dynasties ; mais,'du moins, les anneaux restent intacts et, par ce changement d'ordre, chacun d'eux peut être plus facilement examiné et mieux étudié. La nature même da sujet qu'Ibn-Khaldoun avait à traiter lui imposait: ce plan

ne fait

[ocr errors]

+ Le premier volume, renfermant 660 pages in-4', parut en 1847; le second, composé de 560 pages, fut publié en 1851.

[ocr errors]

comme une nécessité : plusieurs dynasties ont été contemporaines les unes des autres ; et pour en retracer l'histoire, il a fallu adopter un système qui permit de les isoler afin que chacune d'elles pût faire un sujet à part. En ceci il y avait encore une avantage : certaines grandes tribus ont fourni des dynasties à différentes époques, et en racontant successivement l'histoire de ces dynasties, on fait connaitre en même temps celle de la tribu. Quels que soient d'ailleurs les mérites et les défauts de ce plan, il n'en est pas moins vrai qu'en le suivant exactement, notre auteur nous a donné non-seulement une histoire complète des peuples de l'Afrique, mais aussi un grand tableau de tous les événements qui se sont passés en ce pays.

Voici l'ordre dans lequel il traite des dynasties africaines :

Les Beni Abi-'l-Afia, rois de Teçoul et de Fez ;
Les Zirides de Cairouan;
Les Hammadites de Bougie;
Les Almoravides ;
Les Almohades;
Les Hassides de Tunis et de Bougie ;
Les Ifrénides du Maghreb ;
Les Maghraoua, souverains du bassin du Chelif ;
Les Beni-Abi-'l Atïa, rois de Fez ,
Les Beni-Abd-el-Ouad, souverains de Tlemcen;
Les Beni-Merin, souverains de Fez et de Maroc.

Afin que le lecteur puisse reconnaître d'un coup d'oeil la place que chacune de ces nations occupe dans la série des siècles, nous ajouterons ici une représentation chronologique des empires qui se formèrent successivement dans l'Afrique septentrional, depuis la conquête musulmane jusqu'à la fin du huitième siècle de l'hégire, époque vers laquelle s'arrête l'ouvrage de notre auteur. Pour ne pas surcharger ce tableau, nous avons omis les petits états et les dynasties des tribus qui continuèrent à vivre sous la tente.

[graphic][merged small][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][subsumed][subsumed][merged small][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][merged small][ocr errors][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][merged small][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][merged small][ocr errors][subsumed][ocr errors][subsumed][subsumed][subsumed][ocr errors][subsumed][subsumed][merged small][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][merged small][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][ocr errors][merged small]
« PrécédentContinuer »