Annuaire de la Société archéologique de la province de Constantine, Volumes 3 à 4

Couverture
F. Guende, 1858
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 57 - Ces colonnes reposent sur un double soubassement, peu apparent aujourd'hui que les terres se sont amoncelées à son pied. On devait mesurer autrefois 5 mètres de la corniche et i8m,5o de la plate-forme au niveau du sol, qui s'est relevé de i mètre à peu près. » De Constantine je redescendis a Philippeville, et le i" juillet je m'embarquai sur la Vanina pour Alger.
Page 153 - Notice sur les vestiges de l'occupation romaine dans le cercle de Philippeville , par M. DE MARCILLY, capitaine du Génie. Inscriptions latines de Constantine, par M.
Page 13 - Tebessa et décrit ses' monuments anciens, nous fait remarquer que ni Strabon, ni Pline, n'en font mention, et il pense que si l'établissement romain existait déjà lorsque Pline rédigeait son livre, il devait être peu considérable, et qu'il ne prit d'accroissement qu'après Vespasion et Titus. Celte opinion nous laisse une latitude suffisante pour nous permettre de fixer, ainsi que nous venons de le faire, au plus tard en l'an 100 avant notre ère, la date de la fondation de Theveste, établissement...
Page 31 - Un trait distinctif, qui ne se montre nulle part ailleurs <t\ c'est que la cella est divisée, dans sa longueur, par deux rangs de quatre pilastres carrés, qui se continuent sous le pronaos, disposition qui divise la cella en trois nefs ; et, en outre, que la cella est entièrement ouverte, au lieu de...
Page 73 - L'émir Abou-Zékérïa le hafside, devenu souverain de l'Ifrîkïa, eut occasion d'en parcourir toutes les localités, pendant ses marches à la poursuite d'Ibn-Ghanîa. H/ml passé par Ouargla, il en fut émerveillé et, voulant ajouter à l'importance de cette ville, il y fit bâtir...
Page 33 - Les parties hachées sur notre dessin, indiquent les fouilles que nous avons fait faire pour en constater l'existence. La façade principale de ce portique, qui donnait sans doute sur une grande place est encore debout sur une longueur de 8 à 10 mètres. Nous en avons dessiné l'élévation (pi. III, fig. 2). Le labyrinthe de masures arabes , dont nous avons parlé , avait empêché jusqu'ici cet annexe du temple d'être reconnu par les explorateurs qui nous ont précédé. Comme architecture ,...
Page 37 - DIVO • PIO • SEVERO • PATRI IMP • CAES • M • AVRELI • SEVERI • ANTONINI PII • FELICIS • AVG • ARAB - ADIAB • PARTH • MAX...
Page 116 - Pendant ce temps là une partie des soldats abattaient à coups de hache les arbres qui constituent la richesse du pays. Le siège dura plusieurs semaines. Salah-bey avait juré de ne pas lever le camp avant d'avoir détruit Tuggourt de fond en comble.
Page 122 - Dont les habits sont parsemés de perles et d'or pur. » Ce sont des salles magnifiques dont la splendeur éblouit. » L'éclat de leur beauté jette le trouble dans les sens. » On y reconnaît la main libérale de l'illustre bey, du brave des braves, » Hussein, fils de Hassan bey, de sainte mémoire, lequel a trouvé grâce devant la bonté infinie de l'Éternel. » Si tu désires, lecteur, connaître la date de ce monument, prononce ces mots : •» Construction de Hussein, le héros sans rival....
Page 37 - L'are de triomphe de Théveste est un véritable chef-d'œuvre d'architecture et doit être rangé parmi les monuments les plus remarquables et surtout les plus rares de l'antiquité romaine. Les matériaux qui ont servi à sa construction sont des pierres calcaires très-blanches , d'un grain serré , fin et assez tendre pour l'exécution des nombreuses sculptures dont il est orné. Nous n'avons pas encore trouvé dans les environs de Théveste, les carrières d'où cette pierre a été tirée.

Informations bibliographiques