Recueil des notices et mémoires de la Société archélologique de la province de Constantine, Volume 28

Couverture
Alessi et Arnolet, 1894
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 312 - Il se compose d'arches supérieures et d'arches inférieures, au nombre de cinq, qui embrassent la largeur de la vallée. Trois de ces arches, celles qui sont situées du côté de l'ouest, à deux étages, ainsi que nous venons de le dire, sont destinées au passage des eaux, tandis que leur partie supérieure sert à la communication entre les deux rives. Quant aux autres, elles sont adossées contre la montagne. » Ce pont ne servait pas seulement à relier les deux rives : il était aussi utilisé...
Page xii - Société historique et archéologique. LAON. — Société académique. LIMOGES. — Société archéologique et historique du Limousin. LYON. — Société littéraire, historique et archéologique. — Académie des sciences, belles-lettres et arts.
Page 362 - Il est cependant fort possible 3u'à la suite d'une crue de la rivière et d'un déplacement du lit e l'Oued-el-Kebir, ce qui arrive fréquemment, les ruines reparaissent. Là aussi, un point important de l'occupation romaine est à placer et l'on sait que nos officiers ont vu autrefois ces ruines, ce qui corrobore la déclaration actuelle des indigènes. Enfin, M. Viré annonce qu'il a découvert en divers endroits des vestiges romains et une nécropole libyque, composée d'une quarantaine de tombeaux,...
Page 313 - Ksar-elGhoula (le Château de la Goule). Le docteur Peyssonnel, à la relation duquel il faut plus ajouter foi qu'à celle de l'anglais Shaw qui est contradictoire, nous donne de cet édifice la description suivante : « Vis-à-vis ce pont, de l'autre côté du fossé, il ya une petite plaine., au niveau du plan de la ville, où l'on trouve un arc de triomphe très bien conservé. Trois grandes portes le forment : celle du milieu a environ vingt-cinq pieds de large ; les autres sont proportionnées,...
Page 320 - ... sommes descendus et continuons notre marche dans la direction du sud-ouest. Nous arriverons jusqu'à une centaine de mètres au-dessus de la passerelle, dite Pont du Diable, jetée sur le Rhumel, à son entrée dans le ravin. Là, au fond de la vallée qui se creuse entre le Mansourah et le Coudiat-Ati, sur la même ligne que le rempart occidental, se dresse une roche ayant une face plane verticale sur laquelle est gravée l'inscription suivante qui fait l'objet de la vénération des chrétiens...
Page iv - A t>. membre de l'Institut , conservateur des Antiquités grecques et romaines au musée du Louvre, membre titulaire du Comité des travaux historiques, section d'archéologie, rue de Grenelle, 80, Paris. 1881 LE BLANT (Edmond*, 0 •# . I •:;>, membre de l'Institut, président du Comité des travaux histoririques, section d'archéologie, rue Leroux, ", Paris.
Page 309 - ... sujet qu'il fallait représenter. Les restes de ces deux temples ont été employés à l'ornementation de l'édifice musulman. « Les six colonnes disposées de chaque côté du chœur, dit Cherbonneau, sont surmontées de chapiteaux de l'ordre corinthien dont le feuillage élégant a presque entièrement disparu sous une épaisse croûte de chaux. Il a fallu que l'architecte du (Département...
Page 331 - Par ce moyen, lorsque les tuyaux seront parvenus au coteau opposé, ils contraindront l'eau qu'ils ressèrent de remonter assez doucement, à cause de la longueur de ce ventre; car s'ils n'avaient été conduits par ce long espace qui est à niveau le long de la vallée, ils feraient, en remontant tout court, un coude qui forcerait l'eau à faire un effort capable de rompre toutes les jointures des tuyaux, elc, (1).
Page 280 - Quant au sujet principal, celui qui occupait le milieu do la mosaïque, il serait difficile d'expliquer ce qu'il représentait. On ne distingue que les débris de trois personnages, savoir : à droite, le torse, le buste et le bras gauche d'une femme nue, quoique drapée par derrière; au milieu, le torse et les avantbras d'un homme complètement vêtu, qui, portant une longue baguette de la main gauche, semble faire de la main droite, une libation avec un petit vase à deux anses; à gauche, le...
Page 278 - L'intérieur de la chambre sépulcrale paraît s'être terminé et arrondi en une voûte, par le sommet de laquelle, au moyen d'une tranchée, on est arrivé à la découverte du monument qu'elle renfermait. Voûte et parois des deux murs restants étaient recouvertes d'un enduit ou crépissage assez épais, de couleur brunâtre, et peint, extérieurement, à l'huile ou à l'eau. Cette peinture, disposée en bandes ou zones de diverses couleurs, très fraîches encore par l'effet de l'humidité,...

Informations bibliographiques